Pour lire les articles en entier, il faut cliquer sur

 Read More Read More Read More  en dessous du début d'article. 


vendredi 30 juin 2017

Rien ne s'oppose á la nuit de Delphine de Vigan





Rien ne s'oppose á la nuit 
de Delphine de Vigan



« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte,
la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi,
mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec.
L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire.
La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires.
Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance.
Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant,
de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts,
et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre,
comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe...et celui du silence. 
Delphine de Vigan
                                                                                 Vraiment à lire pour moi....


Bisous a tous et bon week-end.
La grenouille Animatrice d'ateliers créatifs

Une grenouille pleine de surprises passionnée par l'encadrement, le scrapbooking, le cartonnage et qui souhaite partager son univers avec vous comme elle le fait avec ses élèves depuis vingt ans et depuis onze ans à Nantes.